Hotel Windsor Nice - History of the hotel

HISTOIRE DE L'HOTEL


L'hôtel Windsor fût bâti en 1895/96 par B.Pachiaudi, un architecte de l'école d'Eiffel. Sa façade en pierre de taille et la structure en fer du toit sont caractéristiques de ce mouvement d'architecture de la fin du XIXème siècle.

Immeuble bourgeois à l'origine, il fut transformé en hôtel dès le début du XXème siècle et acheté par M. et Mme Vincent Redolfi-Strizzot en 1942. C'était un hôtel traditionnel très prisé par la clientèle anglaise qui effectuait à l'époque de longs séjours sous le soleil de la Côte d'Azur en hiver. Au décès des parents, Jean-Claude prit la direction de l'hôtel Villa Borghèse et Bernard reprit le flambeau de l'hôtel Windsor.

Inspiré par ses nombreux voyages en Asie et en Amérique Latine, Bernard voulut créer une atmosphère différente, s'éloignant du style classique des hôtels d'alors.

 

Il installe un trône et un temple chinois qui donne à l'hôtel une nouvelle tonalité. Il aménage le jardin autour d'une petite piscine, avec des essences exotiques qui confèrent au jardin une magie venue d'ailleurs.

Un espace Zen de détente et de remise en forme avec hammam et massages est créé au dernier étage de l'hôtel.

Dès 1977, il entreprit de confier à Antoine Baudoin des 1977, la réalisation de fresques murales invitant aux rêves et aux voyages.

Ainsi, une trentaine de chambres furent rénovées dans cet esprit. Au décès d'Antoine Baudoin, Bernard Redolfi-Strizzot envisage une nouvelle aventure pour le WindsoR.

En compagnie de Christian Bernard, directeur de la Villa Arson, de Jacqueline Blanc et de son amie d'enfance Martine De La Châtre, aujourd'hui galeriste réputée dans le marais à Paris, ils participent à un grand voyage d'Art à l'occasion de la 8ème Documenta de Kassel. Il est particulièrement enthousiasmé par l'exposition de Jan Hoet "Chambres d'amis" à Gand, une exposition itinérante dans la ville. Chaque propriétaire de maison du parcours avait confié une chambre à un artiste contemporain et lui avait donné carte blanche.

C'est ainsi que naquit le projet de "chambres d'artistes.

 

 

Joël Ducorroy réalisera donc la première chambre au Windsor en 1989, en écho à cette exposition, un vrai succès.

Ainsi, chaque année, il confia la réalisation de nouvelles chambres à des artistes français ou étrangers.

Chacune est le fruit d'une rencontre et même parfois d'une profonde amitié. Raymond Hains passa 3 ans à l'hôtel Windsor et laissa un ready-made: une photographie de son reflet dans le miroir de sa chambre, la 40.

Ainsi, Bernard constitua une collection d'installations permanentes, unique au monde regroupant de très grands noms de l'art contemporain.

Depuis 2004, sa nièce Odile Payen-Redolfi dirige à son tour l'hôtel Windsor dans le même esprit et assure la continuité de la collection avec la même passion.

Les salles de bains ont été rénovées en concertation avec les artistes, selon des projets qu'ils ont suggérés ou eux-mêmes réalisés. Chaque hiver, de nouveaux projets émergent. La réalisation du nouveau site internet est confiée à Miguel Chevalier fin 2008.

Le Windsor héberge régulièrement les musiciens du festival Manca, les comédiens du théâtre de Nice, les amoureux des arts et ceux qui aiment tout simplement écouter le bruit des feuilles dans le jardin...